Le miracle de la gratitude

Nous éprouvons de la reconnaissance lorsque nous recevons un don ou un bienfait. Celui qui reconnait un don (par exemple, un service rendu, un coucher de soleil) et en rend grâce, ressent une joie, et même l’une des plus grandes joies qui soient. C’est la raison pour laquelle la gratitude est source de bienfaits immenses et durables pour notre corps, notre psychisme, notre esprit. Plus encore, la gratitude est la source du don inépuisable de soi. (Pascal Ide, « Puissance de la gratitude »).

Trop de chrétiens sont encore emprisonnés dans la double tristesse addictive de la comparaison et de la lamentation. La gratitude est le cœur de « la foi qui agit par la charité » (Ga 5, 6) : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Mt 10, 8). Il nous suffit d’en prendre conscience et d’en vivre.

Quelle tristesse de voir des pénitents sortant du confessionnal avec des têtes de… pénitents et non pas de pardonnés ! Mais quelle joie quand nous contemplons le regard d’un communiant s’illuminer lorsque le prêtre présente Jésus Hostie : « Le corps du Christ ! » Bienheureux celui qui reconnaît le Donateur dans ses dons, multiples et incessants, jamais la Joie ne lui sera ôtée. (Préface de Pascal Ide dans « le miracle de la gratitude », Lionel Dalle).

Découvrons le miracle de la gratitude pour goûter une vie nouvelle !

Rendez-vous dans l’église Sainte Claire
les dimanches de Carême de 15h à 16h
(28 février, 7, 14, 21 et 28 mars).

Mathias Sütterlin, curé